Après la journée de classe, retour chez nous où Guillaume s’est activé en préparant son VTT, en regardant la vidéo d’une édition précédente et où, enfin, il commence à se demander dans quelle galère il s’est embarqué… Surtout ne pas montrer la vidéo à Tof sera son premier commentaire ;-D Puis, les deux Sudistes n’étant pas encore rendus, nous décidons d’aller installer en un temps record le campement au camping des Saumonards et lorsque nous revenons, ils sont enfin là !

Commencent alors après les embrassades usuelles, la vérification du matériel et sa répartition pour chaque équipier, avec un constat, vue la réserve de nourriture, il est peu probable que tout soit ingéré d’ici à la fin du raid... Sur ces entrefaites arrive Paco et, le courant passe tout de suite entre tout le monde, et très rapidement fusent les premiers rires… Chargement du véhicule de location et apéro, avec modération bien sûr, pour tout le monde avant d’attaquer le festin préparé par Domi notre chef cuisinier, très efficace malgré entre-temps le bain du petit dernier. La suite se trouve dans la vidéo !!!

Le samedi :

Début de la compétition, dont j’ai les premiers échos par téléphone, jusqu’à l’arrivée à la plage de La Perroche où nous les accueillons Louis et moi. Premier constat : derniers en messieurs sur la première épreuve de course à pied, dur dur sur la plage sous le chaud soleil d’Oléron ! Heureusement en VTT, c’est le pied ;-D à priori le quinzième temps et donc une belle remontée !

Maintenant le kayak avec une belle frayeur au départ : les gilets de sauvetage… Ces c…, ils les ont oubliés !!! Eh bah non, finalement, ils les avaient déjà sur le dos !!! Désolée Fred. M’enfin tu auras testé, le quad il est bien insubmersible ;-) Allez c’est donc reparti avec une belle balade dans l’estran pour aller chercher les bateaux, casquettes bien vissées et crème solaire sur le bout du nez !!! Temps prévisionnel pour les meilleurs : 2h30…

Allez, terminé pour le kayak et à la sortie à 16h25, devant Les Poissons Rouges, les Raid Fish sont 23ème sur 28 équipes engagées, avec 25 minutes de retard sur les premiers et cela repart pour 25 kms d’orientation en VTT, direction le grand Nord et la plage des Bonnes…

19h25, toujours personne… Début d’inquiétude pour la frangine, cousine, copine qui est rentrée au bercail pour baigner, faire manger et coucher le petit Louis. 19h55, après la réalisation des deux premières étapes, bonne nouvelle, ils sont arrivés et déjà prêts à repartir… Apparemment, seul Tof a un genou douloureux, les autres sembles encore en assez bonne condition.

Et bien voilà, triste nouvelle puisque sur cette épreuve de course d’orientation en forêt, le verdict est tombé : tendinite au genou pour Tof, en conséquence nos mousquetaires ne sont plus que trois pour cette épreuve que de surcroît ils feront de nuit… 23h00 : enfin terminé avec un score très honorable puisqu’une seule balise manque à l’appel.

Au programme maintenant, une course d’orientation en VTT de quelques 25 kms pour rejoindre Boyardville et le camping municipal des Saumonards où sont plantées les tentes, et lieu de départ de la course d’orientation de nuit : la dernière au programme d’aujourd’hui et déjà presque demain !!! Arrivés des 3 rescapés à 3 heures du matin avec toutes les balises récupérées malgré la nuit noire et la migraine de Guillaume, là je dis chapeau…

Un essai pour repartir de nuit à 2 avec Simon et Paco, mais sans orienteur ce n’est même pas la peine : se perdre et en plus rencontrer des sangliers qui pullulent dans le secteur : trop dangereux… C’était bien mieux de rentrer au bercail pour récupérer un peu et réattaquer le lendemain en meilleure forme !

Le dimanche :

Dimanche matin, le réveil Louisesque ne sonnera qu’une fois que je serai sur la route, si on ne peut même plus lui faire confiance !!! Résultat à 7h15, le frangin qui s’impatiente par téléphone interposé : « elle est où l’assistance ? ». Arrivée à 7h30, Tof récupère l’utilitaire, on charge le matériel et nous décidons de revenir démonter les tentes après la première course à pieds sur la plage…

Et heureusement car incroyable, dans le peloton de tête déboulent nos petits gars, frais comme des gardons qui rivalisent avec les meilleurs !!! Un peu de plus et ils repartaient sans même qu’on aient eu le temps de les apercevoir… Et les voilà tout guillerets pour quelques kilomètres en VTT, direction la plage de Gatseau et sa tant redoutée course au score…

Entre-temps avec Tof, nous sommes repassés par le camping où le démontage des tentes s’est fait en un minimum de temps, tout comme au montage le vendredi, enfin une épreuve remportée sans coup férir ;-D Nos zozos arrivent après 2h20 de course et le capitaine qui en commentaire nous glisse : « Le Paco, je lui ai laissé le doigt parce que j’arrivais plus à le suivre !»

Résultat, une course au score où nous désespérons de le voir ressortir un jour de la forêt, avant de voir surgir deux mecs complètement hagards dont l’un gueule : « Guillaume, Guillaume… ». Bah voui, complètement cramés les titis, heureusement, pour la dernière épreuve du week-end, Tof prend son courage a deux mains pour terminer avec ses équipiers, qui au bout de 2 heures d’effort peuvent enfin se vanter d’avoir achever leur premier Raid Oléron (2ème pour Paco).