Commence la première course d'orientation en vélo et Christophe s'en occupe (bien, j'suis jaloux). Apres un début rigolo et peinard, tout commence à se mettre en place et on découvre vite qu'on est plutôt pas mauvais. Cricri orienteur principal, moi en second, relayant les infos, Simon à la chasse aux balises et Paco en soutien. On découvre que l'équipe fonctionne parfaitement bien et de dernier on double plusieurs équipes. On arrive pour le canoé et comme la première fois, je trouve les transitons très lentes. Il faut dire que j'ai l'habitude des transitions de triathlon pendant lesquelles on calcule chaque seconde de perdue, alors que là on prend son temps, on se change on mange etc. En même temps c'est pas une course arf arf. La course pour atteindre le canoé est dur surtout que j'aide Cricri et que non, les lacets automatiques c'est pas pratique, je perds ma chaussure 3 ou 4 fois. On part en canoé, moi en navigateur avec Simon. L'orientation en canoé j'ai un peu l'habitude mais c'est chiant et long, 3H finalement et on arrive au port (au passage le trajet est super beau entouré de poissons sautant hors de l'eau). Et c'est reparti pour une vraie balade en VTT (on a sauté une barrière dès le début) on redouble des équipes, c'est fun, moi ça me fait bien marrer. Il y a du sable et des parcours rapides, arrivés tard on attaque la première course d'orientation. Christophe nous lache malheureusement et on prend le parti de récupérer toutes les balises quitte à y passer 3H. Moi orienteur, Simon vérificateur et Paco récupérateur de balise. C'EST GENIAL. On récupère donc des balises, on suit des barrières on s'éclate bien mais arrive la nuit qui complique tout et ralenti la cadence. Pas grave, j'arrive à diriger tout ce petit monde sur chaque balise, quelques éclairs de génie sur certaines balises (celle sans lumière ou on marche à l'aveugle sur un azimut), pour finir par la dernière balise sur laquelle on abandonnera, trop de nuit trop crevés, on veut rentrer. Voilà ensuite vient la CO de nuit en vélo. On part et moi avec un petit mal de crane. Rien de bien compliqué, on trace mais le mal de crane se transforme assez vite en migraine. C'est l'horreur d'autant que les jambes suivent bien. Sur la fin, même la lumière des vélos me fait mal à la tête et malgré le fait qu'on récupère tout facilement, je suis épuisé et je pars me coucher à 3H30... Dommage, je suis déçu, j'ai pas pu continuer jusqu'à 7H du matin. (et penser à du coca la prochaine fois).

Je me réveille en pleine forme, départ sur la plage, sur un petit nuage, j'aide Simon et on termine la course en très bonne position, pareil pour le vélo ou cette fois c'est moi aux commandes. C'est génial les parties en bitume ou tu peux préparer les points d’après. C'est un peu comme des échecs. A part une erreur à la dernière balise, on fini 5eme je crois. Yeah. Commence alors la partie la plus dure, trouver le plus de balises en 1H. Simon mort, ne peut suivre le rythme du début et à deux, récupérer des balises s’avère délicat. Trop usé sur la fin, je finis à 2 à l'heure à la limite de mettre l'équipe en danger. Reste des lors plus que le bike and run, course à laquelle Cricri participe ce qui honnêtement nous sauvera la vie vu l'état dans lequel nous finissons (surtout Paco et moi). Voilà, c'était une expérience extraordinaire, je suis super heureux d'avoir participé et j'ai hâte d'en recommencer d'autres, pourquoi pas Oléron 2011 ;-).

points positifs :

  • équipe homogène et bien répartie : c'est (très) important finalement
  • résultat final : correct pour une première participation
  • les CO : meilleurs qu'on pensait
  • la bouffe : aucun problème à signaler
  • c'est super sympa
  • une organisation impeccable
  • le temps magnifique

points négatifs et/ou à améliorer :

  • le temps de course, finalement, ne sert à rien (notamment le dimanche matin) donc il faut modifier notre stratégie
  • il faut améliorer nos transitions (dans une certaine mesure)
  • il faut préparer les CO avant de partir (avec stylo)
  • mon mal de crane (pas de CO de nuit)
  • apprendre vraiment les icônes de CO