Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

L'équipe de 2012

honneur au capitaine :

Simon Ti’Saumon, dans le rôle du créateur de l’équipe qui devra assurer en CO sous peine de faire jaser l'équipe en entier. On esperera que cette année, il aura des chaussures a la hauteur de son talent.


Guillaume Guillaume, dans le rôle du mec pas net, le cousin de service, qui sera le sportif en chef (durant les 2 premières heures), de même que l’intendant du manger, du boire, des pâtes et autres gatosportifs…


Christophe Tof, dans le rôle du déconneur…, qui aura la lourde responsabilité de maintenir la bonne humeur dans l’équipe et surtout de déconcentrer les adversaires et leur faire de précieuses secondes grâce à ses super blagues. ;-D cette année, promis, il fait au moins les 3/4 des épreuves

paco.jpg
Paco est le local de l'étape. trouvé grâce à l'organisateur il y a 2 ans et qui rempile. C'est le fou des balises à pied. Il fonce dans le tas quand il s'agit de fouiller de nuit un buisson, et c'est pas le dernier sur la ligne d'arrivée, bref un concentré de positive attitude.

LES ASSISTANTS... Philippe Petite nouveauté 2012, l’assistant peut remplacer n'importe qui à tout moment. Ainsi, Philippe, le petit nouveau, aura la lourde charge de remplacer qui veut (n'est ce pas cricri) quand il en aura marre et surtout de fournir assez a manger à Guillaume, ce qui n'est pas gagné d'avance. On peut quand même noter que Philippe est de loin le plus sportif de l'équipe (pour comprendre la logique, demandez au capitaine)

et comme si ca ne suffisait pas, on aura le droit à deux aide de camp : Gwenaelle et Emilie.

On oubliera pas aussi le soutien moral/technique/logistique de nos locaux préféré : Fanny+Dom+Louis

Une équipe finalisée et motivée

D'abord, l'équipe finale, celle qui a fini le raid.

On retrouve :

  • Simon (présenté ici) en tant que capitaine spécialiste vélo
  • Puis Christophe (présenté ici) le parfait orienteur mais blessé
  • Puis Guillaume (présenté ici) l'orienteur bis, le pousseur
  • et celui qui a remplacé Gwen : Paco

paco.jpg
Paco est le local de l'étape. trouvé grâce à l'organisateur, il fait du sport, du foot, il a fait le premier raid il y a 4 ans. au final, c'est un mec super cool qui avait globalement notre niveau, le fou des balises à pied. Il fonce dans le tas quand il s'agit de fouiller de nuit un buisson. Ce fut finalement le partenaire idéal, spécialiste balise.

donc on a une équipe plutot homogène avec tout ce qui faut et chacun sa spécialité, les taches attribuées à chacun lui allant parfaitement, il n'y a eu à posteriori aucun probleme d'organisation.

On ne saurait conclure sans le ravitaillement qui était parfait, composé le samedi surtout de Dom, le dimanche de Fanny et Christophe (pour son malheur) du samedi soir au dimanche midi. Ils ont parfaitement rempli leur role et nous on grandement aidé. Un raid c'est ca aussi.

006-L_assitance.jpg 005-L_assitance.jpg

argh, un sportif demandé

la nouvelle est tombée :

Lors de ma rando dans les Alpes (GR 5) je me suis fais une entorse à la cheville gauche. J'ai vu le médecin en rentrant, verdict un mois sans sport et séances de kiné, alors je ne pourrai pas courrir ce raid... Je ne sais pas trop quoi dire, je suis sincèrement désolée, vraiment.

notre capitaine en plus malheureusement.

bon, on est à la recherche du 4eme...

La naissance d’une équipe

sur le terrain

Tout a commencé à peu près à cette époque l’année dernière, lorsque Jean-Yves, l’un des organisateurs de l’épreuve et accessoirement directeur de l’école où Domi passe la majeure partie de son temps depuis deux ans, lui demanda s’il lui était possible de participer en tant que bénévole. Mission qu’il accepta, sachant que nous devions en outre être associés à Béa et Éric pour les deux jours que durerait la compétition. Notre rôle : sécuriser un carrefour, baliser et débaliser deux étapes : celle de la course d’orientation dans les marais le samedi (cadeau empoisonné en perspective quand on sait à quelle heure attaquent les moustiques dans ce secteur ;-) et, celle de VTT le dimanche.

Début septembre, nous allâmes donc assister à la réunion de préparation où fut défini notre programme, avec entre autre une reconnaissance avec Jean-Yves des étapes où nous devions poser les balises… et que ce fut dur pour la femme enceinte de six mois que j’étais alors ! Il faut dire que les routes et les chemins que nous avons découverts ou redécouverts pour l’occasion ne sont pas tous très carrossables !

Et puis, ce fut le week-end tant attendu et là, entre le stress à l’idée de faire des c..neries au moments clés et les franches parties de rigolade, nous avons pu apprécié la convivialité et le bon esprit qui régnaient sur cette compétition, en nous disant que si nous n’étions plus à même d’être des concurrents peut-être que cela tenterait d’autres amis ou membres de la famille…

Et, lorsque « Tonton Ti’Saumon » vint visiter son neveu fraichement né, nous lui en parlâmes donc, en lui montrant les vidéos des épreuves précédentes… C’est à ce moment-là que naquit l’idée d’une équipe familiale, avec comme membres les différents cousins les plus sportifs. Seulement au vu des calendriers de chacun et parfois d’un éloignement géographique conséquent, c’est une équipe un peu différente qui vit le jour avec :


Gwenaelle honneur à la dame et benjamine de l’équipe, Gwenaëlle, amie désormais de longue date, mon témoin de mariage et nommée par ces messieurs capitaine de l’équipe, accessoirement ex-parachutiste, ex-triathlète, ex-patineuse de vitesse, et j’en passe ;-)


Simon Ti’Saumon, dans le rôle du créateur de l’équipe, petit frère dont j’espère que le genou sera remis après ses exploits hivernaux, et qui est nommé expert ès canoë (sauf, je cite : « en cas de courant supérieur à 2 km/h) !


Guillaume Guillaume, dans le rôle du néo triathlète, le cousin de service, qui sera l’orienteur en chef (pourvu que la lecture des cartes ne soit pas à l’image du tout premier plan qu’il a tracé…), de même que l’intendant des pâtes (charge à lui de se lever très tôt pour les préparer)…


Christophe Tof, l’aîné, dans le rôle du déconneur, qui eut l’horreur de partager les bancs du lycée puis de l’université avec moi, et désormais pote du deuxième nommé…, qui aura la lourde responsabilité de maintenir la bonne humeur dans l’équipe et surtout de déconcentrer les adversaires et leur faire de précieuses secondes grâce à ses super blagues. ;-D