Ouais, je sais, j'ai un peu de retard pour faire mon débriefing, mais mieux vaut tard ;-)

Ce raid a été pour moi une explosion de sensations et de sentiments, un vrai bonheur au final, mais pas toujours !!

La frustration de la privation : Le plus dur, c’était peut-être la semaine précédant le raid… au resto plusieurs fois avec mes collègues qui s’en donnaient à cœur joie (cassoulet, pinard, … ) pendant que je mangeais des pâtes et buvais de l’eau !!! Quel bonheur de manger gras après le raid !!

L’excitation de la 1ère fois : la veille, sur l’aire d’autoroute de Langon où j’attends Tof, j’ai Guillaume au téléphone, hystérique d’avoir vu la difficulté des éditions précédentes !! 10 mois que j’attends ça !! J’suis excité comme pas 2 !! Maintenant, il s’agit de conserver suffisamment d’énergie !!

Lire la suite...