Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Une équipe finalisée et motivée

D'abord, l'équipe finale, celle qui a fini le raid.

On retrouve :

  • Simon (présenté ici) en tant que capitaine spécialiste vélo
  • Puis Christophe (présenté ici) le parfait orienteur mais blessé
  • Puis Guillaume (présenté ici) l'orienteur bis, le pousseur
  • et celui qui a remplacé Gwen : Paco

paco.jpg
Paco est le local de l'étape. trouvé grâce à l'organisateur, il fait du sport, du foot, il a fait le premier raid il y a 4 ans. au final, c'est un mec super cool qui avait globalement notre niveau, le fou des balises à pied. Il fonce dans le tas quand il s'agit de fouiller de nuit un buisson. Ce fut finalement le partenaire idéal, spécialiste balise.

donc on a une équipe plutot homogène avec tout ce qui faut et chacun sa spécialité, les taches attribuées à chacun lui allant parfaitement, il n'y a eu à posteriori aucun probleme d'organisation.

On ne saurait conclure sans le ravitaillement qui était parfait, composé le samedi surtout de Dom, le dimanche de Fanny et Christophe (pour son malheur) du samedi soir au dimanche midi. Ils ont parfaitement rempli leur role et nous on grandement aidé. Un raid c'est ca aussi.

006-L_assitance.jpg 005-L_assitance.jpg

J+ pas beaucoup

on est tous arrivé entier, plein de d'histoire à raconter. Vous aurez ca sous peu, le temps que nos muscles se mettent à re-fonctionner normalement

Heureux, vivant, crevé, mais surtout heureux !

et non, on a pas peché des harengs

J- pas beaucoup

plus que quelques jours avant le raid. dernière ligne droite pour le matos et préparation manque toujours un(e) équipier(e) prochain post sera sur place ou apres coup

la vitesse, c'est bien, mais...

bon, le raid arrive à grand pas et une grande question me taraude :

à quelle vitesse comptez vous faire les 10 premiers km?

bien sur réponse en min/km c'est mieux.

Tout ca surtout pour voir ou vous en êtes, comment estimez vous votre état apres 10km pour enchainer le reste? quelle est votre vitesse de croisière si vous preferez? Sachant qu'il n'y a pas d'orientation et que donc vous pouvez donner une estimation que l'on pourra essayer de parfaitement faire (normalement mon GPS devrait être permis et permettra d'être précis sur ontre état)

réponse en commentaire

Ou comment il faut bien s'alimenter

hydratation.jpg

A force de lire des magazines (et sur les raids ces derniers temps) et considérant qu'une épreuve sur 24H se joue beaucoup sur la nutrition je vais tenter de faire un petit résumé simplifié de ce que devrait être notre alimentation en vu du Raid

Généralités

Qand on fait du sport on ne perd pas que de l'eau via la sueur on perd beaucoup d'autres éléments, et, pour une course d'une heure, on peut bien imaginer ne pas se ravitailler

et encore, c'est faux, une dégradation hydrique sur moins de deux heures peut faire perdre 40% de rendements d'apres des études serieuses

sur un raid, c'est complement différents puisque tout se joue justement sur le rendements sur 24H, et puis ceux qui diraient que de l'eau suffit, faut bien relire puisqu'on ne perd pas QUE de l'eau. En buvant des boissons énergétiques on ne triche pas, on compense mieux les pertes.

Lire la suite...

Au moins, on aura la classe

bizarrement, parmi les premiers échange de mails entre nous il y a eu un :

Ensuite pour le nom, pas trop d'idées, si ce n'est effectivement un "raid fish d'oléron" parce que je vois bien un superbe T-Shirt rouge (oui, je sais c'est pas bien de penser d'abord à la tenue mais bon...)

et oui, pour moi il faut qu'on soit beau.

L'idée a rapidement été accepté par tous et les tailles fusent.

ensuite, bien sur, on a le :

et en microfibre c'est possible?

et au final :

fanny, on a décidé de te filer la mission : T-Shirt micro fibre rouge avec super logo de la mort qui tue et les distance à faire dessus, histoire ensuite de pouvoir se la péter en le portant.

dès lors Fanny s'occupe (bien) de tout :

Pour le tee-shirt, je suis en attente, c'est M., le fils de P., qui s'en occupe actuellement. Donc logo à venir !

et enfin, :

Et puis, voici en gros le fichier qui permettra de fabriquer vos t-shirts : il faut compter chez Décathlon 25 euros de maquette + 20 euros par tête (10 pour le maillot en lui-même et 10 pour le flocage)...

logo_tshirt.png

Bon, Simon commente un peu

ok avec le logo, peut être juste être plus précis dans les distances (cf. sur le site de guillaume) et préciser que c est en 25h ?

maintenant reste plus qu'à choisir le modèle :

Pour les tee-shirts en eux-même, je pensais au modèle "tee good"

soit le Tee Good ou le Air+

allez, on verra le résultat final ;-)

argh, un sportif demandé

la nouvelle est tombée :

Lors de ma rando dans les Alpes (GR 5) je me suis fais une entorse à la cheville gauche. J'ai vu le médecin en rentrant, verdict un mois sans sport et séances de kiné, alors je ne pourrai pas courrir ce raid... Je ne sais pas trop quoi dire, je suis sincèrement désolée, vraiment.

notre capitaine en plus malheureusement.

bon, on est à la recherche du 4eme...

La naissance d’une équipe

sur le terrain

Tout a commencé à peu près à cette époque l’année dernière, lorsque Jean-Yves, l’un des organisateurs de l’épreuve et accessoirement directeur de l’école où Domi passe la majeure partie de son temps depuis deux ans, lui demanda s’il lui était possible de participer en tant que bénévole. Mission qu’il accepta, sachant que nous devions en outre être associés à Béa et Éric pour les deux jours que durerait la compétition. Notre rôle : sécuriser un carrefour, baliser et débaliser deux étapes : celle de la course d’orientation dans les marais le samedi (cadeau empoisonné en perspective quand on sait à quelle heure attaquent les moustiques dans ce secteur ;-) et, celle de VTT le dimanche.

Début septembre, nous allâmes donc assister à la réunion de préparation où fut défini notre programme, avec entre autre une reconnaissance avec Jean-Yves des étapes où nous devions poser les balises… et que ce fut dur pour la femme enceinte de six mois que j’étais alors ! Il faut dire que les routes et les chemins que nous avons découverts ou redécouverts pour l’occasion ne sont pas tous très carrossables !

Et puis, ce fut le week-end tant attendu et là, entre le stress à l’idée de faire des c..neries au moments clés et les franches parties de rigolade, nous avons pu apprécié la convivialité et le bon esprit qui régnaient sur cette compétition, en nous disant que si nous n’étions plus à même d’être des concurrents peut-être que cela tenterait d’autres amis ou membres de la famille…

Et, lorsque « Tonton Ti’Saumon » vint visiter son neveu fraichement né, nous lui en parlâmes donc, en lui montrant les vidéos des épreuves précédentes… C’est à ce moment-là que naquit l’idée d’une équipe familiale, avec comme membres les différents cousins les plus sportifs. Seulement au vu des calendriers de chacun et parfois d’un éloignement géographique conséquent, c’est une équipe un peu différente qui vit le jour avec :


Gwenaelle honneur à la dame et benjamine de l’équipe, Gwenaëlle, amie désormais de longue date, mon témoin de mariage et nommée par ces messieurs capitaine de l’équipe, accessoirement ex-parachutiste, ex-triathlète, ex-patineuse de vitesse, et j’en passe ;-)


Simon Ti’Saumon, dans le rôle du créateur de l’équipe, petit frère dont j’espère que le genou sera remis après ses exploits hivernaux, et qui est nommé expert ès canoë (sauf, je cite : « en cas de courant supérieur à 2 km/h) !


Guillaume Guillaume, dans le rôle du néo triathlète, le cousin de service, qui sera l’orienteur en chef (pourvu que la lecture des cartes ne soit pas à l’image du tout premier plan qu’il a tracé…), de même que l’intendant des pâtes (charge à lui de se lever très tôt pour les préparer)…


Christophe Tof, l’aîné, dans le rôle du déconneur, qui eut l’horreur de partager les bancs du lycée puis de l’université avec moi, et désormais pote du deuxième nommé…, qui aura la lourde responsabilité de maintenir la bonne humeur dans l’équipe et surtout de déconcentrer les adversaires et leur faire de précieuses secondes grâce à ses super blagues. ;-D

La rencontre de 3 héros !

Montpellier, fin avril 2010

Vendredi, il est 9 heures, je pars de Pau. Un weekend sportif à Montpellier s'annonce avec mon pote Simon et un illustre inconnu baptisé Archiguy (oui parce qu'il est architecte acoustique (il doit faire de la musique en haut des grattes-ciels, un truc du genre) et qu'il s'appelle Gui-llaume) censé nager, courir et pédaler + vite que Jason Bourne couplé d'un Néo (celui de la Matrice)! Bref, je m'apprête à prendre une leçon d'humilité face à ces 2 sportifs extrêmement performants, sur-entrainés, semi-professionnels, dans le sens où ils travaillent dans le civil la moitié du temps et l'autre moitié est consacrée aux efforts physiques! Je fais mon sac, je mémorise le chemin, je fonce et j'arrive, prêt à en découdre!

avant

Présentation faite, notre 1ère initiative est d'aller se faire un bon Mac-Do... Seraient-ils finalement + humains que je ne le pensais? Repas expédié, on parle de sport, de performance, un peu de filles puis je m'aperçois que j'ai oublié... mes baskets... Guillaume lui aussi a besoin de baskets certainement pour ne pas user celles qu'il cache dans son sac et dont il aura besoin dimanche pour son triathlon ironman d'1 heure! Nous voilà partis à GO-Sports où nous restons émerveillés par une paire de chaussures à 19 euros qui devrait tenir le weekend! Emballé c'est pesé!

Simon déclenche les hostilités en proposant un Squash... ce sport qui m'avait, il y a qlq années, mis sur les rotules au bout de 2 min 47 sec, temps qu'il avait fallu à Simon pour me mettre 3 sets à 0 (11-0; 11-0; 11-1 (il avait trébuché sur le plancher sur l'avant dernière balle)). Malgré mon appréhension, l'enthousiasme m'envahit à l'idée de prendre ma revanche! 1h plus tard, même punition doublée de celle faite par Guillaume. Seul réconfort, je finis plutôt en forme avec l'envie de rejouer!

Nous rentrons et se produit un événement déterminant : 3 tours autour d'une place, engagement sur une voie de 2 km pour reprendre la place à l'envers, suivi d'un aller-retour je ne sais où qui nous ramène à la place! C'est là qu'avec Guillaume, nous commençons à douter des capacités d'orientation du gars qui vit à Montpellier depuis tant d'années... Mes souvenirs s'égarent sans doute mais la sensation, partagée par mon nouveau compagnon de route Guillaume, est bien là : Simon ne sera jamais notre guide de raid! Impossible!

Nous mangeons un Kebab (bah oui après le mac-do, c'est bien connu, faut manger sain) et nous partons pour une séance de ciné! « Kick Ass »! c'est le nom du film. Une sorte d'OVNI jubilatoire qui nous met la pêche, et ce, malgré les tentatives de Simon pour faire taire la voix forte de 2 bonnes femmes devant nous, bientôt couverte par les rires atomiques de Guillaume! A vivre!

Dodo / réveil / vérification de la météo. Aujourd'hui c'est samedi et c'est Kayak! Ah enfin une activité où je ne serais pas la tête dans l'eau! Le gars sympa qui nous loue les kayaks connait tout le monde à Pau (là ou je réside) et fais une leçon d'écologie à Simon l'éolien! Grands moments de partage! Nous débutons notre journée Kayak dans de chouettes paysages, le courant est peu puissant, le soleil tape... bref tranquille et agréable! Arrivent les premiers rapides un peu tumultueux! Tout le monde gère dans la joie et l'allégresse. Soudain, je vois le kayak de Guillaume devant moi perpendiculaire à la rivière! Guillaume tiens le choc mais je suis juste derrière lui et c'est là que ma vie défile devant mes yeux agrandis par la vue d'un trou d'eau entourée de rochers immergés! Au prix d'une grande maitrise, d'un sang froid hors du commun et d'une dextérité sans faille, mon embarcation tiens le coup et je réussi à maintenir le cap! C'est alors que j'ai une vision de Simon, placé juste derrière moi! Ce même Simon qui avait frôler la mort quelques mois plus tôt dans ce même genre de rapides! Je hurle « SIMOOOOOONNN, NOOOONN »! Trot tard, le mal est fait, Simon est à l'eau, son kayak dans tous les sens. Après quelques secondes d'inquiétudes je le vois émergé de l'eau, les yeux hagards reflétant plus la honte que la panique ou la douleur! Ouf, une fois n'est pas coutume, il s'en sort et cette fois-ci sans bousiller un appareil photo et ses genoux! Après une dérive dans l'eau sur quelques kilomètres, nous l'aidons à rejoindre la rive! Pause déjeuner-bière. Nous mangeons, nous charrions doucement Simon et nous reprenons nos embarcations. C'est ici qu'une chose tout à fait incongrue se produit: je glisse sur une pierre mouillée, j'arrive à tenir l'équilibre tel un surfeur dans une vague et puis mon pied heurte une pierre qui l'entaille sur plusieurs cm ! Le sang coule abondamment dans l'eau. Guillaume, inquiet de la venue d'éventuels requins, me conseille de mettre un garrot pour stopper l'hémorragie. Une chaussette fera l'affaire et nous voilà repartis jusqu'à la fin de l'après-midi! Le kayak c'est le pied!

pendant

En repartant , nous nous arrêtons pour la visite d'un village médiéval typique en pierre: flâneries / glaces / crêpes que j'en veux pas mais que je suis obligé de payer en faisant 2 km pour chercher de l'argent (faites chier les gars!) / achats de produits régionaux… et nous voilà de retour à Montpellier. Resto nocturne italien sympa en centre-ville avec des bouteilles de mon année de naissance à 2400 euros! Ballade digestive au cœur de la ville. De charmantes créatures nous envoient: « ouais pas mal, enfin surtout celui du milieu, il est beau celui du milieu ». L'histoire ne dit pas qui était au milieu à ce moment là... Nous partons boire un verre, Guillaume le cœur léger (allez savoir pourquoi...) dans un bar hyper-chébrant avec des djeuns qui boivent, des filles toutes belles (et pas que celles du milieu) puis nous rentrons (et oui demain c'est triathlon pour Archiguy). Mais bien entendu, à minuit, pourquoi ne pas faire 30 ou 40 km de voiture pour trouver une borne de gonflage de roue de VTT ouverte ? …

Dimanche matin: Guillaume se lève à 6 heures du mat' pour manger quelques pâtes et repart se coucher. 9H, départ pour son triathlon. Simon et moi lui souhaitons bonne chance de notre lit. Un copain de Simon nous rejoins pour une séance VTT ! Apprentissage de la technique dite du « suis moi, passe moi devant, suis moi, passe moi devant, suis moi, passe moi… ah où est passé Tof? ». Nous arpentons également des chemins qui même à pied nous auraient démotivés! Cailloux, pentes, pas de place pour passer le vélo, chaleur saharienne et tout cela avec ma selle amovible... Nous retrouvons ensuite Guillaume fier de ne pas avoir forcé sur son épreuve. Bravo à lui!

apres

Il est l'heure pour moi de rentrer aux bercailles. Je salue mon ami Simon et le gars sympa du milieu (mince j'l'ai dit!)! Voilà, une partie de l'équipe est née! Son esprit s'est façonné pendant ce weekend. Ne reste plus qu'à mettre en pratique certains préceptes, rencontrer le, la, les autres membres connus ou inconnus à ce jour et les Raid Fish pourront écrire leur Histoire!

Raidement vôtre !

Tof

Attention aux yeux

un logo et un.
un futur article sur l'équipe
et une nouvelle page : Entrainement & Nutrition
et l'entrainement? pensez à vérifier la page matos avant d'en acheter (j'ai déjà les 2 cartes)

C'est parti

voila, ce site est véritablement mis en route le 1er juillet avec 2 pages principales déjà :

d'autres articles suivront sous peu expliquant tout, du choix des participants au nom en passant.
allez, on retourne à l'entrainement

page 2 de 2 -